Fete annuelle

Rapport annuel 2016

rapoort 2016

Attaché à ses résidents, le directeur de l’Espérance tire sa révérence

Après quatorze ans passés à la tête de l’institution spécialisée, Charles-Edouard Bagnoud prend sa retraite.

Agé de 66 ans, Charles-Edouard Bagnoud prendra sa retraite en septembre.

«Je suis indéfectiblement attaché à L’Espérance.» Après quatorze ans à la tête de l’institution spécialisée pour personnes atteintes de déficience mentale, à Etoy, Charles-Edouard Bagnoud tirera sa révérence le 30 septembre. L’homme de 66 ans se prête à l’exercice du bilan avant de passer le flambeau à son successeur, Jean-Claude Pittet, ancien directeur de la Fondation du Relais, à Morges.

A l’heure de jeter un coup d’œil dans le rétro, Charles-Edouard Bagnoud met l’accent sur un point. Lorsqu’il a pris les rênes de L’Espérance, qui accueille 300 bénéficiaires, il avait un objectif en tête: offrir aux résidents les mêmes opportunités que tout un chacun. «C’est ce qu’on appelle la valorisation des rôles sociaux. Dès mon arrivée, nous avons fait de ce concept l’une de nos priorités.»

ETOY : un nouveau service pour vos déchets 

déchets