Couac au démarrage

Initialement, le lancement de la phase de test devait se faire le 3 novembre. Las, une fois sur les lieux, pas de trace du centre de collecte. Rebelote les deux semaines suivantes. «Nous avons eu quelques problèmes d’organisation et de communication», plaide Julien Baud.

Alors que la déchetterie mobile devait se trouver, tous les jeudis, au croisements entre les chemins de l’Aubépine et du Lavasson, au bord des rails, elle sera finalement présente les mardis, sur deux sites: le premier cité, ainsi que sur la place située devant les bâtiments de la rue de Malagny 7-11.

A l’issue de cette expérimentation, et selon les résultats, l’objectif du Service infrastructures et environnement est de proposer un circuit de cinq à six points de collecte, visités une fois par semaine.